Fréderic William, le conseiller du monde professionnel

Fréderic William Kingue est informaticien de formation. Egalement, passionné par les thématiques tournant autour du Capital Humain, du Digital, du Marketing et de la Communication. Il travaille dans une société de conseil et coaching stratégique. SMART METRIX (http://www.smart-metrix.com/) basée en Côte d’Ivoire et qui rayonne en Afrique.  Au sein de cette entreprise, il occupe le poste de chargé du développement de la marque PERF & GO (http://perfandgo.com/)

Leurs principales missions sont d’apporter des conseils et des solutions digitales, performantes, certifiées à leurs clients. SMART METRIX s’intéresse également aux problématiques telles que : Talent management, People management, change management.

1) Qu’est-ce qui vous a inspiré à mener des activités pour l’épanouissement professionnel des jeunes ?

Ce qui m’a inspiré c’est essentiellement tous ces différents challenges que j’ai vécus moi-même au travers de mon parcours académique puis professionnel qui a été très difficile. Tout ceci m’a animé et boosté pour apporter ma contribution aux jeunes en recherche d’emplois.

Lire aussi: Comment trouver son premier emploi ?

2) Quel est l’apport du digital dans la recherche d’un emploi et le développement des compétences ?

Grâce au digital aujourd’hui, on peut s’auto-former, s’informer, s’auto-évaluer grâce à des outils métiers exceptionnels, travailler son personal branding, trouver des opportunités, proposer ses services …tout ceci contribue de manière significative à développer ses compétences.

frederic william

On peut être employé puis basculer dans l’entreprenariat et échouer. Tout comme il est possible d’être entrepreneur puis changer de statut et réussir. Tout est plus une condition de MINDSET qu’il faut cultiver.

3) Imaginez un jeune dont les tentatives de recherche d’emploi échouent, pensez-vous que l’entrepreneuriat est la seule solution pour lui alors qu’il manque de formation et d’outils adéquats ?

Je ne pense pas qu’un jeune qui échoue plusieurs fois n’a que seule option de devenir entrepreneur. Car comme je le disais, il faut faire une analyse profonde des causes de l’échec avant de choisir un positionnement. Chacun d’entre nous à une âme d’entrepreneur mais on n’est juste pas suffisamment à l’écoute de notre soi. Ce qui nous pousse à faire des choix basés sur d’autres appréhensions que nos valeurs fondamentales.

Lire aussi: 5 films inspirants pour booster sa carrière d’entrepreneur

Frederic william

On peut être employé puis basculer dans l’entreprenariat et échouer. Tout comme il est possible d’être entrepreneur puis changer de statut et réussir. Tout est plus une condition de MINDSET qu’il faut cultiver.

Grâce au digital aujourd’hui, on peut s’auto-former, s’informer, s’auto-évaluer grâce à des outils métiers exceptionnels, travailler son personal branding, trouver des opportunités, proposer ses services

4) Peut-on trouver du travail après 35 ans et sans réelle expérience ? Quels sont les outils pour y arriver ?

Avec l’exigence actuelle du marché de l’emploi, tout est possible car l’âge n’est qu’un chiffre, le seul facteur qu’il faut prendre en considération c’est la volonté de pouvoir apprendre et de réussir. Toutefois, les chances peuvent également être minime en fonction du domaine dans lequel vous souhaitez pénétrer.

Exemple : J’ai eu une discussion avec un client basé en France en recherche d’emploi qui cherchait juste un job de plongeur avant de reprendre ses études. Il m’a dit que même, pour ce type de métier toutes les structures exigeaient de lui de l’expérience. Lavez des assiettes est la chose que nous faisons depuis nos jeunes âges dans nos foyers, comment allez-vous justifier une expérience pour une si banale activité ?

5) Quels conseils pour une personne qui n’arrive pas à progresser dans sa carrière professionnelle ?

Le conseil que je pourrais donner à une personne qui n’arrive pas à progresser dans sa carrière professionnelle serait d’être toujours à l’écoute du marché. De continuer à se développer, se former, oser, prendre des risques, sortir de sa zone de confort et surtout investir énormément sur soi-même. Et ne pas hésiter à se faire accompagner car très souvent on pense qu’il suffit de lire des cours dans une spécialité pour prétendre être expert.

L’école de la vie n’a rien à voir avec des tutoriels ou de gros diplômes. Il faut être ouvert d’esprit.

Vous pourrez le retrouver sur Linkedin en cliquant sur ce lien

0 Reviews

Agounda

Read Previous

Jessica Koné, la jeune animatrice à la voix d’or

Read Next

Mbissine Dione géomaticienne et créatrice de mode

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *